jeudi
mars212019

Avenir et transformation du Mouvement Associatif 

En prévision de l'Assemblée Générale Extraordinaire du Mouvement Associatif le 21 mars prochain, Philippe Jahshan, Président du Mouvement Associatif, adresse à l'ensemble des associations adhérentes un courrier dans lequel il détaille la réforme statutaire envisagée et soumise au vote lors de l'AGE.

Click to read more ...

mercredi
mars202019

Participez à l'étude sur l'avenir des travailleurs sociaux "Travail Social 2030"

La direction générale de la cohésion sociale pilote une étude prospective dénommée « Travail social 2030 » visant à identifier les transformations actuelles et futures du secteur du travail social et à analyser leurs impacts sur les emplois et les compétences de l’ensemble des travailleurs sociaux.

Click to read more ...

mardi
mars192019

Frais professionnels : les barèmes kilométriques 2019 pour les voitures

Les barèmes kilométriques pour les voitures ont été publiés le 16 mars 2019 au Journal officiel, ces barèmes ayant été revalorisés pour les véhicules dont la puissance administrative est de 4 CV ou moins.

Click to read more ...

lundi
mars182019

EFRJ Newsletter - Vol 20 numéro1 (Mars 2019)

 EDITORIAL

Diana Ziedina and Olga Kiseleva are the guest editors of this first Newsletter of the year. They took the challenge to put together this first issue after Kerry Clamp's lead in the past 8 years and they did an impressive job in sharing with us inspiring initiatives from different parts of the world. Scroll down if you wish to print the full issue!

   

 

Read More

 

News from the EFRJ Team 

As usual, the first Newsletter issue of the year includes an article written by the Board and the Secretariat to inform you about recent achievements and future activities of the organisation. On this occasion, we introduce you to the new composition of the editorial committee, EFRJ projects and initiatives and upcoming events, including the RJ Symposium in Bilbao!   

 

Read More

 

What rationality(ies)? An initial discussion on the rationality(ies) of Restorative Justice  

In this first article, João Salm and Natalia Neves explore the idea of rationalities of RJ in its principles and practices. Their reflections and comparisons are very important in explaining a higher risk of ‘derailing the idea of RJ’ and twisting the essence of its practices as implemented in existing formally regulated institutions.

 

Read More

 

Restorative Justice in Bulgaria

In this article, Elena Evstatieva shares her personal experiences concerning the RJ developments in Bulgaria, including the initiatives towards the adoption of the new Council of Europe Recommendation.   

 

Read More

 

Restorative Justice in the Kyrgyz Republic

In this article, Cholpon Omurkanova presents the recent developments concerning RJ in the Kyrgyz Republic, including projects, events and reflections on the law on mediation. 

 

Read More

 

A visit to the alternative APAC prison of Porto Alegre, Brazil

In this article, Katerina Soulou shares her Brazilian experience visiting APAC (Association for the Protection and Assistance to Convicts), alternative prison where inmates are called ‘recuperandos’ or ‘recovering people.’

 

Read More

 

Victims of road traffic offences

In this article, Joke Castelein and Ingrid Marit present the results of a two years projects where the EFRJ was involved on victims of road traffic offences, which includes also an entire section on RJ.

 

Read More

 

Restorative justice as a living reality: new EFRJ Working Group on Restorative Cities

In this last article, Patrizia Patrizi and Emanuela Biffi present the newly established EFRJ Working Group on Restorative Cities, working to enlarge the use and scope of RJ to encourage relationships and dealing with conflicts in a restorative way. 

 

Read More

 

 

 

 

Calendar

Public Center for Legal and Judicial Reform
Spring School
13-14 April 2019 Moscow, Russia


KU Leuven Institute of Criminology
RJ responses to environmental harm and ecocide
26 April 2019 Leuven, Belgium


IIRP Europe Conference
Community Wellbeing and Resilience
15-17 May 2019 Kortrijk, Belgium


EFRJ AGM and Symposium
From penal mediation to restorative justice: policies and practices in transition
5-6 June 2019 Bilbao, Spain


Criminal Justice Platform Europe
Criminal Justice in a Polarised Society
2-5 July 2019 Barcelona, Spain


Central European University
Mediation theory and skills
15-19 July 2019 Budapest, Hungary


EFRJ Conference 2020
11th international EFRJ conference 
25-27 June 2020 Sassari, Italy 

 

 

 

Call for submissions

 


Articles Each edition we will feature a review of the field of restorative justice, reflections on policy developments and research findings/project outcomes. Please consider sharing your perspective with colleagues.

 

Book reviews We very much welcome reviews of books and articles from our members. If you have published a book and would like to submit it for review, please send it to the Secretariat.

Events
 Please let us know about upcoming restorative justice related conferences and events. We are happy to share this information via the Newsletter or Newsflash.

 

 

 

EFRJ membership 2019

Join forces with other RJ professionals throughout Europe and beyond and sign up via the EFRJ website. The process only takes 5 minutes. You can also contact the Secretariat at [email protected].

As a member you will receive:
• three electronic newsletters a year
• regular electronic news with interesting information
• reduced fees for our events and special book prices
• opportunity to publicise your book in the monthly Newsflash
• opportunities to learn from, meet and work with RJ colleagues
• reduced subscription fee to the new International Journal for Restorative Justice
• and much, much more . . .

 

 

 

 

 

 

 EDITORIAL COMMITTEE

  Publisher: EFRJ - Coordinator Emanuela Biffi [email protected] 
  Guest editors: Diana Ziedina and Olga Kiseleva [email protected] 
  Members of the Editorial Committee: Claudia Christen-Schneider, Heidi Jokinen, Olga Kiseleva, Kim Magiera, Branka Peurača, Nicola Preston, Silvia Randazzo, Martin Wright, Diana Ziedina, Robert Shaw

 To download the full issue, please click here.

 The views presented in this Newsletter are the views of the authors and do not
 necessarily represent the EFRJ's views.

   

This Newsletter has been funded with the support of the Justice Programme of the European Commission. The EC is not​ responsible for any use that may be made of the information contained herein.

 

 
 
EFRJ Newsletter (Vol 20 numéro1 (Mars 2019)Mon Mar 18 2019 11:03:41 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
vendredi
mars152019

Accès aux soins : Démarche en ligne pour la complémentaire santé

Si vos revenus sont modestes, vous pouvez peut-être bénéficier d'une aide pour vos dépenses de santé. La Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS) sont attribuées sous conditions de résidence et de ressources. Il est désormais possible d'en faire la demande en ligne via votre compte Ameli dans la rubrique « Mes démarches ». Pour cela, il faut : renseigner votre numéro d'allocataire de la Caisse d'allocations familiales ; confirmer ou modifier la composition de son foyer ; fournir les justificatifs nécessaires au format électronique : avis d'impôt ou de situation déclarative à l'impôt (Asdir), ou avis de taxe foncière, ou avis de taxe locale d'habitation, ou justificatif de situation fiscale et sociale du (des) pays concerné(s) en cas de résidence à l'étranger au cours des 12 derniers mois, et pour le demandeur de revenu de solidarité active (RSA), l'attestation de ressources présumées inférieures au montant forfaitaire du revenu de solidarité active (RSA) délivrée par la Caf ou la MSA ; choisir l'organisme gestionnaire de la CMU-C ; valider le formulaire. Vous recevrez un accusé de réception électronique dans la messagerie de votre compte Ameli. La demande est ensuite transmise à la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de votre résidence (ou de rattachement) qui dispose d'un délai de 2 mois pour étudier la demande et vous informer de sa décision. L'attestation de droits est mise à disposition dans votre compte Ameli après la validation du dossier et envoyée au format papier à votre adresse postale. La demande en ligne n'est pas possible lorsque : l'assuré est mineur ; l'assuré a des droits clôturés à l'Assurance Maladie (en cas d'expatriation par exemple) ; l'assuré utilise plusieurs mutuelles ; l'assuré ne dispose pas d'avis d'imposition ; le foyer est composé de plus de 5 personnes ; l'assuré a déjà fait une demande similaire il y a moins de 21 jours ; l'adresse postale renseignée dans le compte ameli est incorrecte ou incomplète (l'assuré peut alors modifier son adresse depuis le compte. Après l'enregistrement de la demande de changement par sa caisse primaire, il pourra effectuer à nouveau une demande de CMU-C ou d'ACS en ligne sur son compte ameli). Les personnes concernées doivent faire leur demande à l'aide du formulaire papier téléchargeable sur le compte Ameli et le renvoyer complété avec les pièces justificatives à leur Caisse primaire. À savoir : Un simulateur vous permet d'estimer anonymement et à titre indicatif si vous pouvez bénéficier de la CMU-C ou de l'ACS et si vous pouvez en faire la demande. Cependant, le résultat ne dépend que des informations que vous indiquez et n'a pas de valeur contractuelle susceptible d'engager l'Assurance Maladie. Seule l'étude complète de votre dossier permettra de déterminer votre droit à la CMU-C ou à l'ACS. N'hésitez pas à transmettre ces informations auprès de vos publics concernés ! Source : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13224?xtor=RSS-111

Click to read more ...

mercredi
mars132019

Orientations 2019 pour l’emploi des crédits du FIPD 

Sans attendre la publication de la nouvelle Stratégie de Prévention de la Délinquance 2019-2024 en cours d’élaboration, les orientations pour l’emploi des crédits du Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance pour 2019 ont été publiées le 28 février dernier par le Secrétariat Général du Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la radicalisation (CIPDR). Comme en 2018, sans donner une estimation précise des fonds alloués à chacune des actions cibles, cette circulaire appelle au financement de trois programmes principaux : La prévention de la radicalisation (Programme R), La sécurisation des sites et l’équipement des polices municipales (Programme S), Les orientations de la Stratégie nationale de prévention de la délinquance (Programme D). Concernant la prévention de la radicalisation, il est notamment demandé aux préfets d’avoir une attention particulière sur les : Actions éducatives, à vocation citoyenne, d’insertion sociale et professionnelle dès lors qu’elles bénéficient à des personnes dont les situations sont suivies par les cellules préfectorales (Chantiers éducatifs et d’insertion, séjours éducatifs, chantiers humanitaires par exemple), Actions de soutien à la parentalité en direction des familles concernées, en particulier les groupes de paroles à destination des familles. Pourront également être financées : Des actions de formation et de sensibilisation à destination des travailleurs sociaux, éducateurs, acteurs de l’insertion sociale et professionnelle, Des actions d’accompagnement des équipes qui suivent les personnes en voie de radicalisation ou les familles. Les actions de prévention primaire ne pourront bénéficier d’un financement qu’à titre exceptionnel pour peu qu’elles présentent un intérêt majeur et répondent aux besoins de sensibilisation à l’usage raisonné de l’internet et des réseaux sociaux, au cyber endoctrinement, aux processus de radicalisation, de renforcement de l’esprit critique ou de réalisation de contre-discours. Les actions à destination des personnes placées sous main de justice en milieu ouvert, ne pourront être financées que de manière résiduelle. Les actions de prévention en direction des personnes incarcérées qui relèvent du ministère de la Justice quant à elles n’ouvrent le droit à aucun financement de la part du FIPD. Concernant la prévention de la délinquance, les priorités de la Stratégie nationale 2013-2017 sont maintenues pour 2019. Elles concernent : La prévention de la récidive : aide à la création et la perpétuation des postes de conseillers référents justice des missions locales, soutien aux actions individualisées et globales de prévention de la récidive et à l’exécution de la peine d’interdiction de séjour La prévention de l’entrée ou du maintien des jeunes dans le trafic de produits stupéfiants et/ou l’accompagnement des jeunes, en particulier ceux placés sous main de justice, en situation de grande précarité et exposés à, la délinquance ou à la récidive du fait de la consommation de produits psychoactifs (Co-financement MILDECA possible) La prévention des violences aux femmes, intrafamiliales et d’aide aux victimes : pérennisation et développement des postes d’Intervenants Sociaux en Commissariat et Gendarmerie, financement des missions d’évaluation de la situation de grave danger et de l’accompagnement confiées à l’association référente désignée par le Procureur de la République, aide aux « prises en charge des auteurs qui demeurent encore trop marginales à ce jour » La médiation sociale Le renforcement des liens de confiance entre les forces de sécurité et la population. Afin de donner un maximum de chance à vos projets, nous vous encourageons à prendre appui sur les termes de la circulaire, les fiches de bonnes pratiques ainsi que le guide pratique « Prévention de la récidive ». Lire les orientations

Click to read more ...

mardi
mars122019

Protection des données personnelles : Quelles précautions prendre ?

Les personnes accompagnées sont amenées à communiquer de nombreuses informations personnelles aux organismes publics ou associatifs. Afin de garantir le respect de leur vie privée, la CNIL a publié fin janvier un kit d'information à l'attention des professionnels qui accompagnent ces publics. On le sait, le travail social est de plus en plus imprégné par le numérique. Pour proposer un accompagnement moderne et efficace, les acteurs associatifs doivent gérer un grand nombre d'informations personnelles qui concernent les publics aidés. Mais comment faire pour garantir la vie privée de chacun ? Dans un kit disponible depuis le 23 janvier, la CNIL prodigue quelques conseils...

Click to read more ...

mardi
mars122019

Mineurs isolés étrangers : Des associations et syndicats saisissent le Conseil d'État

Après la parution du décret relatif au fichage des mineurs étrangers non-accompagnés le 30 janvier dernier, un collectif de 19 associations, fédérations et syndicats ont saisi le Conseil d'État pour faire annuler ce décret. "Ces dispositions législatives et réglementaires portent gravement atteinte aux droits de l’enfant." Ce décret d'application de la loi "Asile et immigration" permettra la création d'un fichier qui contiendra notamment une quinzaine d'informations, dont l'empreinte digitale, l’état civil, la nationalité, les coordonnées téléphoniques et électroniques, les langues parlées, la filiation, les date et condition d’entrée sur le territoire, etc.

Click to read more ...

lundi
mars112019

Invitation à la Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents - 18 et 19 mars 2019

La Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents se réunira à Bordeaux pour sa prochaine réunion. La thématique de cette première Commission JEA 2019 sera la Justice Restaurative versant mineurs "Et si nous inventions ensemble les pratiques de demain".

Click to read more ...

vendredi
mars082019

La prévention de la délinquance : A nous d’agir !

La note de positionnement stratégique a été publiée par Citoyens et Justice le 17 octobre 2018. Elle guidera la réflexion de la Fédération ces prochaines années à travers le développement de 8 thématiques comme le développement de l’entraide fraternelle et citoyenne, la mise en œuvre d’une prévention secondaire active, le développement qualitatif des alternatives aux poursuites et de la justice restaurative, l’accompagnement dans la durée des plus vulnérables, etc...

Click to read more ...

jeudi
mars072019

EFRJ Newsflash - Mars 2019 (I)

 

Nous espérons que vous apprécierez l'édition actuelle. Si vous avez des commentaires ou des nouvelles que vous voudriez nous faire partager, merci de nous le faire savoir:  [email protected] . 
Si vous souhaitez que d'autres personnes soient informées de ce bulletin, envoyez-le à vos amis ou collègues et invitez-les à s'inscrire sur le site Web d'EFRJ! 
Si vous avez manqué les éditions précédentes,  cliquez ici !

   
 
 
Symposium EFRJ Bilbao 2019
   
      
  Faites connaissance avec les conférenciers  du symposium international de Bilbao, consultez le projet de programmeet inscrivez-vous maintenant: nous attendons environ 200 professionnels du secteur prenant part à des dialogues, des sessions interactives et bien plus encore, pour travailler ensemble à la mise en œuvre de la nouvelle recommandation du CdE sur la RJ en matière de justice pénale. Si vous souhaitez contribuer au programme, vous pouvez envoyer votre proposition  avant le 12 avril. Les membres de l'EFRJ se réuniront pour son  assemblée générale annuelle  dans la soirée du 4 juin.
 
 

Mises à jour d'adhésion EFRJ! 
 

Actuellement, l'EFRJ compte 55 organisations et 358 personnes engagées dans le développement de la JR dans leur pays. Depuis juillet dernier, 48 nouveaux membres ont posé leur candidature pour rejoindre notre communauté: leur adhésion sera officiellement approuvée lors de la prochaine assemblée générale annuelle (Bilbao, le 4 juin). Nous sommes heureux d'accueillir ici les organisations qui ont récemment posé leur candidature à l'adhésion à l'EFRJ:

Cliquez ici pour en savoir plus sur tous les membres de notre  organisation ! Si vous souhaitez rejoindre le réseau EFRJ ou renouveler votre adhésion 2019,  cliquez sur ce lien !

 
 
 
Cours d'été sur la justice pénale

 

Les inscriptions sont ouvertes au troisième cours d'été sur la justice pénale organisé par la Plateforme de la justice pénale en Europe . Cette année, l'accent sera mis sur "La justice pénale dans une société polarisée". Les animateurs de l'atelier seront Gian Luigi Lepri (Psicolus, Rome) et Hugh Campbell (Université d'Ulster, Belfast), qui dispenseront une formation à partir d'études de cas et d'outils pratiques pour la transformation des conflits, le dialogue et l'inclusion sociale. Inscrivez-vous maintenant ! 

 
Conférence sur la restauration, les victimes et les prisons

Notre membre du Conseil, Bart Claes, présentera les pratiques de la justice réparatrice en prison et la lutte contre la criminalité lors de la conférence annuelle du Conseil néerlandais de la justice pénale et de la protection de l' enfance (Nieuwegein, Pays-Bas, le 4 avril). Les non-néerlandophones peuvent écouter l'expérience de Bart au symposium EFRJ de Bilbao!

 
Conférence sur la criminologie et la politique démocratique
Notre membre du conseil d'administration, Brunilda Pali, sera l'un des orateurs de la conférence internationale "Criminologie et politique démocratique" (KU Leuven, 24-25 avril ) . Le programme est en ligne et les inscriptions sont ouvertes. En l'honneur du 90e anniversaire de la criminologie (1929-2019) à la KU Leuven, la faculté de droit décernera un doctorat honorifique au professeur Richards Sparks (université d'Edimbourg) le 25 avril.    

 
Entretien avec Ian Marder

Ian Marder, membre actif de l'EFRJ et orateur invité au symposium international de Bilbao, a été interviewé pour unpodcast de Decarceration Nation , un programme sur la  ré-imaginaire du système de justice pénale américain. Ian a été interviewé au sujet de ses recherches et de son travail actif pour développer plus avant les pratiques de la JR en Europe. 

 
 
Le petit livre de la course et RJ
 

En avril, le '' Petit livre de la race et de la justice réparatrice: vies noires, guérison et transformation sociale aux États-Unis '' paraîtra. Le livre est écrit par Fania Davis et informera les érudits et les praticiens sur l’inégalité raciale et la guérison offerte par les pratiques de la JR. Vous pouvez trouver plus d'informations ou pré-commander le livre en ligne. Laissez-vous inspirer par le discours de Fania en séance plénière lors de la dernière conférence de l'EFRJ à Tirana.

 
Rapport sur le service d'assistance aux victimes
Le Fonds d'affectation spéciale multidonateurs pour le soutien au secteur de la justice ( MDTF-JSS) en partenariat avec Victim Support Europe a créé le rapport " Assurer la qualité des services de soutien aux victimes en Serbie ". Le rapport propose un ensemble de normes adaptées aux prestataires de services d’aide aux victimes serbes.  
 
Royaume-Uni RJ Conseil vacance

Le Restorative Justice Council, organisme indépendant composé de membres travaillant sur la justice réparatrice au Royaume-Uni, est à la recherche d'un nouveau directeur général. Le directeur général dirigera le RJC, en ayant la possibilité d'influencer le développement de pratiques de réparation aux niveaux local et national. Le poste vacant est en ligne :  la date limite de candidature est le 21 mars.

 
   
 
 
 
Moment d'inspiration
   

 
 

Le blog Restorotopias a une nouvelle conversation inspirante entre Kris Vanspauwen et Brunilda Pali, membre du conseil d’administration de l’EFRJ. Kris est l'ancien directeur de l'EFRJ, médiateur principal dans le service de justice flamande modérateur, chercheur associé à l'Institut de criminologie KU Leuven et ami spécial de la communauté EFRJ. Profitez de la lecture de ce voyage dans le monde de la JR , de la recherche à la pratique, en passant par la politique, et pas seulement.

 
Partager
Tweet
Vers l'avant
+1
Partager
Copyright © 2019 | Forum européen pour la justice réparatrice, Tous droits réservés. 

Notre adresse postale est la suivante:  [email protected]


L'objectif de EFRJ Newsflash est de partager des informations sur les événements et les publications sur la JR en Europe et au-delà. Veuillez noter que EFRJ ne peut être tenu pour responsable de la qualité du contenu.
Thu Mar 07 2019 14:06:11 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
mardi
mars052019

Parcours : le futur logiciel commun SP/SAH bientôt dans tous les établissements et services financés par la PJJ. 

La Fédération Citoyens et Justice a été conviée les 12 et 21 février 2019 à participer à un groupe de travail relatif au futur logiciel commun secteur public et secteur associatif de l’activité financée par la PJJ. Ce logiciel sera renseigné pour partie au sein des établissements et services. Il permettra d’avoir un regard exhaustif sur le parcours du jeune au pénal hors rappel à la loi et autres mesures alternatives aux poursuites non financées par la PJJ mais intégrera les mesures judiciaires d’investigation éducatives au civil. Au cours de ces deux journées, le groupe de travail a décortiqué via des brainstormings et différents jeux de rôle, le parcours des jeunes et les interactions des différents éducateurs référents, magistrats, psychologues, chefs de service, secrétaires et partenaires intervenant sur la situation du jeune qu’elle soit judiciaire, éducative, ou administrative.

Click to read more ...

lundi
mars042019

VIFFIL - Nouvelles Ressources documentaires Janvier - Février 2019

Nouvelles Ressources Documentaires JANVIER- FEVRIER 2019

 

 

 

LOI n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique


La loi logement 2018 dite « Elan », autorise désormais un conjoint ou un concubin, poussé à quitter le logement conjugal en raison de violences à son encontre ou à l’encontre de ses enfants, de ne plus être redevable du loyer, sous réserve de l’accomplissement de certaines démarches. 

Ainsi, dès lors que le bail a été signé aux deux noms, si l’un des deux quitte le logement à la suite de violences conjugales, il ne sera plus redevable du paiement du loyer. En revanche, dans le cas où le bail est à un seul nom, les choses ne changent pas : seul le signataire restera redevable du loyer. 

 

 

VOGEL René, La violence conjugale, une affaire à trois... et bien plus - Victimes, enfants, auteurs de violences, environnement social – Paris, L'Harmattan, 2019 - 164 p

 

René Vogel et son équipe présentent dans cet ouvrage leur approche de la violence intrafamiliale à partir de leur expérience de terrain, doublée d'une réflexion théorique, pratique et citoyenne qui pose un constat et une conviction : face à la violence intrafamiliale, seule une approche intégrée de la violence permet de réagir avec efficience.

 

 

Centre National de la Fonction Publique Territoriale, Accueillir et orienter une femme majeure victime de violences au sein de couple et/ou de violences sexuelles : Livret de formation à destination des agents et agentes en situation d’accueil ou de contact avec le public -  Paris : MIPROF, 2018 - 46 p.

Réalisé par la MIPROF en lien avec le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), ce livret constitue une ressource pour les formateurs et formatrices sur ce sujet. Il doit permettre à l’agent ou l’agente d’accueil de mieux comprendre et appréhender la spécificité des situations des femmes victimes de violences au sein du couple et/ou de violences sexuelles et ainsi adapter leurs pratiques professionnelles pour une meilleure intervention auprès des victimes.

 

 

RÉSERVEZ VOTRE DATE

VIFFIL SOS Femmes a le plaisir de vous inviter pour fêter ses 40 ans.

 Mardi 4 juin 2019
de 9h à 18h
au Centre Culturel de la Vie Associative,
234, cours Emile Zola à Villeurbanne.

Le programme détaillé de cette journée vous sera communiqué ultérieurement.
Nous vous remercions de vous inscrire en suivant le lien ci-dessous.

Inscription gratuite - en ligne : https://www.linscription.com/activite.php?P1=19286 

Le comité de pilotage
[email protected]

 

Retrouvez l’ensemble de ces informations sur notre portail documentaire : http://viffil.centredoc.fr

Consultez notre site Internet : www.viffil.com

VIFFIL - Nouvelles Ressources documentaires Janvier - Février 2019Mon Mar 04 2019 10:37:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
lundi
mars042019

EFRJ Newsflash - Février 2019 (II)

EFRJ Newsflash
Février 2019 (II)

 

 

Nous espérons que vous apprécierez l'édition actuelle. Si vous avez des commentaires ou des nouvelles que vous voudriez nous faire partager, merci de nous le faire savoir:  [email protected] . 
Si vous souhaitez que d'autres personnes soient informées de ce bulletin, envoyez-le à vos amis ou collègues et invitez-les à s'inscrire sur le site Web d'EFRJ! 
Si vous avez manqué les éditions précédentes,  cliquez ici !

   
 
Symposium EFRJ Bilbao 2019
   
      
  Le projet de programme du symposium international sur la justice RJ à Biblao (5-6 juin) est en ligne! Dans les semaines à venir, nous annoncerons les intervenants sur nos médias sociaux: suivez-nous avec # efrj2019. Le symposium comprend plusieurs sessions interactives et de dialogue  pour échanger sur la nouvelle recommandation du Conseil de l'Europe sur la justice réparatrice en matière de justice pénale. Si vous souhaitez contribuer au programme, vous pouvez envoyer votre proposition  avant le 12 avril. L'  inscription  est également ouverte. Les membres de l'EFRJ se réuniront pour son  assemblée générale annuelle dans  la soirée du 4 juin.
 
 
 
Cours d'été sur la justice pénale
 

Le troisième cours d'été sur la justice pénale internationale organisé par la Plateforme de justice pénale en Europe(CJPE) s'intitule "La justice pénale dans une société polarisée" (Barcelone, 2-5 juillet). Le programme provisoire sera en ligne la semaine prochaine et les inscriptions ouvriront bientôt!

 
 
Université d'été EFRJ de Gdańsk 2019
        Pour l' école d'été 2019, nous vous souhaitons la bienvenue à Gdańsk, en Pologne, du 22 au 26 juillet! Le thème est «Justice réparatrice adaptée aux enfants», axé à la fois sur les jeunes victimes et les délinquants. La semaine dernière, l'EFRJ a rencontré les entraîneurs Bie Vanseveren (Belgique) et Belinda Hopkins (Royaume-Uni) à Louvain. Cette semaine promet de devenir une semaine très inspirante et interactive. Assurez-vous Registe r bientôt, car il n'y a que quelques sièges à gauche. 
 
 
Vidéo: RJ et le système de justice pour mineurs en Belgique
Cette vidéo traite de la justice pour mineurs et de la justice pour mineurs en Belgique: comment cette forme de justice complémentaire ou alternative trouve-t-elle sa place dans le paysage judiciaire des mineurs? Le film a été tourné dans le cadre du projet "AWAY" financé par l'UE coordonné par DCI Belgium, pour la promotion de la justice réparatrice pour les enfants en conflit avec la loi en Belgique, en Hongrie, en Bulgarie, en Roumanie et en Croatie .  
 
Document de la CEPEJ sur la médiation

La Commission européenne pour l'efficacité de la justice (CEPEJ) a publié un document sur la médiation: la boîte à outils pour le développement de la médiation - Garantir la mise en œuvre des lignes directrices de la CEPEJ sur la médiation. La boîte à outils pour le développement de la médiation est un ensemble d'outils dynamiques destinés à fournir un cadre que les États membres et les parties prenantes à la médiation peuvent adapter à leurs besoins et à leurs situations spécifiques. Le document inclut la médiation pénale, avec de nombreuses recommandations pratiques sur la formation des médiateurs.

 
   
 
 
Livre: Violence, justice réparatrice et pardon

 
 

Le livre '' Violence, Justice Réparatrice et Pardon '' , de Marilyn Armour et Mark Umbreit (2018), est le fruit d'un important projet de recherche basé sur des entretiens avec des victimes ayant participé au Dialogue victime-délinquant. Il montre le fonctionnement du dialogue sur la JR et met en évidence le rôle du pardon dans celui-ci.

 
Conférence IIRP Europe
La conférence IIRP Europe aura lieu à Courtrai (Belgique) du 15 au 17 mai 2019. Parmi les orateurs, le président de l'EFRJ, Tim Chapman, parlera du thème "Activer la communauté: une réponse réparatrice au conflit interculturel" et Borbála Fellegi (fondateur et directeur de notre membre du groupe Foresee Research, et lauréat du prix européen RJ en 2018 ), traitera du thème "Prélude à la résilience: rétablir la confiance dans les communautés fragmentées". À cette occasion, vous pourrez également rencontrer Patrizia Patrizi, membre du conseil d’administration, qui présentera une conférence sur les villes réparatrices.  

 
Cours intensif sur les pratiques réparatrices

Notre président, Tim Chapman, est l'un des chefs d'équipe qui dispense le cours intensif en deux parties intitulé « Techniques de base en pratiques de restauration » (Université de Strathclyde, 20-21 mai et 10-12 juin 2019). Les participants acquerront les compétences nécessaires pour animer des conférences et des cercles de justice réparatrice, y compris une formation à la participation et à la préparation des personnes lésées et responsables de ces actes. 

 

   
 
 
Moment d'inspiration
   
 


 


 

TedxKakuma Champ était le premier événement TEDx organisé dans un camp de réfugiés. Il offre une perspective différente de la réalité de la vie de réfugié, loin des images de dévastation et de souffrance et vers des histoires de résilience, de contribution, de créativité. Les réfugiés actuels et les anciens réfugiés du camp Kakuma racontent des histoires qui inspirent et inspirent. Le thème "" Thrive "renforce la conviction que des réfugiés autonomes peuvent façonner un avenir pacifique et tolérant de notre monde.

 
Partager
Tweet
Vers l'avant
+1
Partager
Copyright © 2019 | Forum européen pour la justice réparatrice, Tous droits réservés. 

Notre adresse postale est la suivante:  [email protected] 


L'objectif de EFRJ Newsflash est de partager des informations sur les événements et les publications sur la JR en Europe et au-delà. Veuillez noter que EFRJ ne peut être tenu pour responsable de la qualité du contenu.
EFRJ - Newsflash Février 2019 (II)Mon Mar 04 2019 10:26:48 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
jeudi
févr.212019

Le Maire : pour une prévention de la délinquance "bienveillante"

Près de 12 ans après la loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance, de plus en plus de maires s’investissent dans leur rôle pivot de la prévention de la délinquance et axent leur intervention sur une prévention secondaire accompagnatrice et non répressive.

 

Comment garantir cette aide bienveillante ?
Comment ne pas stigmatiser les familles repérées comme étant vulnérables ?
Comment garantir les libertés individuelles des familles ?

Ce sont les questions que Citoyens et Justice a posé à ses invités lors de la deuxième table ronde, à l'occasion de la Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents des 13 et 14 décembre 2018 à Pontoise.

 

Retrouvez l'intégralité des échanges dans le bulletin d'informations de la Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents.

La prévention bienveillante est au cœur du projet de la maire de Deuil la Barre. Pour Muriel Scolan, son rôle est d’observer et d’analyser les difficultés afin de construire des outils adaptés mais aussi de faire en sorte que les habitants deviennent acteurs de leur ville et de leur quartier.

Ainsi, dernièrement au blocage illégal des lycées, Madame le Maire a choisi la concertation en allant à la rencontre des parents des meneurs du mouvement. Tout est alors rentré dans l’ordre rapidement sans que la police nationale n’ait eu à intervenir. 

De même, pour accompagner et fêter la réhabilitation d’un quartier de la ville, la mairie a passé commande d’une performance artistique visant à faire sculpter sur place, 7 mois durant, une statue de marbre représentant la déesse grecque Galathée, dont le quartier porte le nom. La création de cette sculpture sur un temps long restera dans la mémoire collective de ces habitants permettant de développer une histoire commune. Outre ces opérations ponctuelles, la mairie de Deuil La Barre met également en place des actions de prévention sur le long terme à destination des familles en difficulté ou susceptibles de l’être, notamment en faveur de celles dont les enfants présentent des difficultés d’apprentissage au CP.


Muriel SCOLAN, Maire Mairie de Deuil la Barre explicite son rôle dans la prévention de la délinquance et les outils de prévention primaire et secondaire que sa mairie a mis en place

Jean-Pierre Laffite, Magistrat et Chargé de mission auprès du Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR) confirme le développement depuis maintenant 2 ans d’initiatives municipales et constate la professionnalisation des cadres de la ville chargés des CLSPD. « Il a fallu 10 ans pour que la loi du 5 mars 2007 commence à produire réellement ses effets sur les politiques publiques » avec un virage notable en 2013, où la création des groupes thématiques a permis aux maires d’individualiser les réponses préventives. 

Pour encourager ce mouvement de fond, le CIPDR souhaite, au sein de la prochaine stratégie nationale de prévention de la délinquance 2019-2022, en cours d’élaboration, à la fois pérenniser les actions qui fonctionnent mais aussi développer davantage le soutien à la parentalité qui fait aujourd’hui consensus.

Les remontées des territoires mettent en exergue la nécessité d’intervenir très tôt dans certains quartiers, souffrant de délinquance d’exclusion, auprès de jeunes parfois en proie à la délinquance avant leur 12ème anniversaire.


Jean Pierre LAFFITE, Magistrat, Chargé de mission auprès du CIPDR fait le bilan de la loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance

Cependant, pour le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Pontoise, Eric Corbaux, le maire doit veiller à rester dans un rôle de prévention primaire et secondaire et ne pas intervenir lorsqu’il y a infraction caractérisée car c’est alors à la Justice d’entrer en scène. A cet égard, « Les rôles de chacun doivent être marqués même si nous pouvons mener des politiques partenariales que nous co-animons » indique-t-il. Le Procureur rappelle qu’il est membre de droit du CLSPD. Pour autant, le Procureur reconnait tout l’intérêt des rappels à l’ordre exercés par le Maire pour gérer les incivilités du quotidien à condition que le Parquet soit pleinement impliqué dans cette démarche.

C’est dans ce sens que la juridiction de Pontoise a relancé les rappels à l’ordre en lien avec la mairie de Pontoise. Pour le Procureur, cela permet d’apporter une réponse dès la première alerte « avec cette proximité que seul le maire peut avoir ».

L’articulation Parquet / Mairie est également importante dans la gestion territoriale de la délinquance en permettant de cibler les actions publiques en fonction des lieux repérés comme porteurs de délinquance d’exclusion.


Eric CORBAUX, Procureur de la République Tribunal de Grande Instance Pontoise revient sur la place des mesures alternatives aux poursuites prononcées par le Parquet en cas d’infraction de faible gravité

Le partenariat quel qu’il soit, la Présidente du TGI de Pontoise, représentante du Siège n’y est pas favorable. « J’incarne l’indépendance de la magistrature du Siège en dirigeant 71 magistrats dont 9 juges des enfants. (...) » Cependant, « indépendant, cela ne veut pas dire être isolé, ne pas dialoguer ou ne pas être dans la cité. Seulement, il faut laisser au magistrat le droit de revenir dans le lieu de décision (...) qu’est le palais de justice », précise-t-elle. En effet, la magistrate relate des discussions où certains maires s’alarment de voir tel ou tel jeune ressortir libre du tribunal tandis que d’autres lui transmettent une liste de noms de jeunes posant problèmes. 

Pour la magistrate, ce n’est pas de cette façon que la justice doit être rendue, rappelant que les décisions des juges du Siège sont prises en toute connaissance des dossiers et à condition qu’il y ait une mise en examen.

A cet égard, Gwenola Joly Coz invite les élus à venir visiter le tribunal, afin qu’ils puissent se rendre compte du travail de la justice dans le cadre de poursuites. Une invitation d’ores et déjà acceptée par la Maire de Deuil la Barre.


Gwenola JOLY COZ, Présidente Tribunal de Grande Instance de Pontoise explicite l’image de la Justice dans la cité du 21ème siècle, une justice ouverte aux citoyens.


Retour sur la Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents des 13 et 14 décembre 2018 : travaux, témoignages, interviews...

L'ODAS et les enjeux de la journée Citoyenne

Le Maire : pour une prévention de la délinquance "bienveillante"Thu Feb 21 2019 17:43:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
jeudi
févr.212019

Prévention de la délinquance - "Retourner dans le droit commun, oui mais comment?"

Trésor Kaya revient de loin, lui aussi. Sorti de dix années de guerre civile, il a vécu ensuite en France l’expérience de la rue, des squats et des foyers puis de l’incarcération. Pour ce jeune, «le quartier c’est une prison mentale. On est enfermé dans des milieux avec des jeunes qui sont comme vous et qui pensent comme vous». L’espace Césame lui a permis de découvrir un autre monde et de prendre du temps pour lui. Comme il le relate, « J’étais un jeune qui n’avait pas eu le temps de penser. » Avec Césame , « je suis arrivé dans un endroit où je pouvais me poser avec des gens normaux. J’ai fait des activités que je ne pensais pas pouvoir faire (Opéra, théâtre, slam etc.). J’ai eu une nouvelle façon de voir les choses qui m’a donné envie de voir plus grand. » (...) « C’est important de dire aux jeunes qu’ils peuvent rêver, cela signifie beaucoup de choses pour eux.» Aujourd’hui, Trésor Kaya est comédien et a monté une agence de communication.

 

Click to read more ...

jeudi
févr.212019

L'ODAS et les enjeux de la journée Citoyenne

Pour Citoyens et Justice, la prévention de la délinquance est l’affaire de tous. Il faut retrouver ensemble le goût du partage et de la solidarité qui permettait aux gens de prendre soin les uns des autres. Un constat partagé par l'Observatoire National de l'Action Sociale. La première table ronde de la Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents qui s'est tenue à Pontoise les 13 et 14 décembre 2018 était consacrée aux citoyens sur le devant de la scène. Zoom sur la journée citoyenne.

Click to read more ...

jeudi
févr.212019

Retour sur la Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents des 13 et 14 décembre 2018 : travaux, témoignages, interviews...

La prévention de la délinquance juvénile - Entre réveil citoyen et engagement institutionnel. La Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents (JEA) a été accueillie les 13 et 14 décembre 2018 à Pontoise par la Sauvegarde du Val d’Oise. L’objectif de ces journées étaient de poursuivre les travaux sur la prévention de la délinquance juvénile et d’approfondir cette fois-ci la notion d’Engagement. En effet, comme affirmé dans la note de positionnement stratégique de Citoyens et Justice, la prévention de la délinquance est l’affaire de tous: citoyens, élus, professionnels de l’action sociale, intervenants sociojudiciaires, médecins, éducation nationale…

Click to read more ...

jeudi
févr.142019

[Evènement] Journée Européenne concernant la lutte contre la radicalisation - Paris, le 2 avril 2019

La Fédération Citoyens & Justice et le CNLAPS organisent la 4ème édition de la journée de lutte contre la radicalisation. Avec le soutien du Comité Interministériel de la Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR), Ministère de l’Intérieur, et du Ministère de la Justice, Citoyens et Justice et le Comité National de Liaison des Acteurs de la Prévention de la Délinquance co-organisent une journée Européenne concernant la lutte contre la radicalisation (4ème édition). Mardi 2 Avril 2019 Amphithéâtre Lumière 40 Avenue des Terroirs de France, 75 012, Paris Accueil à partir de 8h30 Clôture de la journée à 17h Pour cette 4ème édition, et dans la poursuite des réflexions menées depuis 2015 sur les réponses à apporter à la problématique de la radicalisation violente, en 2017 Citoyens & Justice et le CNLAPS ont commandité, une Recherche Action auprès de l’ARCA (Association de Recherches en Criminologie Appliquée) relative aux techniques d’intervention au sein des deux réseaux. Afin d’échanger et de bénéficier des expertises de nos collègues européens, nous avons convié à cette quatrième édition des experts belges et allemand afin qu’ils nous fassent part de leurs expériences dans le traitement de cette question aussi préoccupante par-delà nos frontières : Dominique LAURENT, Chef du département Centre contre le radicalisme violent, Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (Bruxelles) Patrick LIEBERMANN - Secrétariat Général, Centre de Ressources et d’Appui (CREA), Réseau de prise en charge des extrémismes et des radicalismes violents (Fédération Wallonie-Bruxelles) Olivier VANDERHAEGEN, Chargé de mission contre la radicalisation de la jeunesse, Molenbeek-Saint-Jean (Belgique) Sofia KOLLER, Research Fellow - Project «Counter-Terrorism & Prevention of Violent Extremism» (German Council on Foreign Relations) Par ailleurs au cours de cette journée, Muriel Domenach, Secrétaire Générale du CIPDR, abordera la politique française de prévention de la radicalisation et la parole sera également donnée aux représentants des Directions de l’Administration Pénitentiaire et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. L’ARCA présentera les résultats de la Recherche Action, étayés de témoignages de professionnels associatifs ayant participé au projet. Lire le programme

Click to read more ...

jeudi
févr.142019

Invitation à la Commission nationale Post sententielle - Rennes, les 14 et 15 mars 2019

La prochaine Commission nationale Post sententielle se tiendra sur Rennes les 14 et 15 mars 2019 au sein de : Mairie de quartier Bréquigny/Sud Gare Salle polyvalente 1, place de la communauté RENNES (Station métro Clémenceau) Programme des journées Afin d’organiser au mieux ces deux journées, nous vous remercions de vous incrire en ligne dès à présent ! Attention : Un autre évènement se tient sur Rennes aux mêmes dates, aussi les hôtels sur Rennes sont d'ores et déjà pour beaucoup complet. Par ailleurs, vous ne le savez peut-être pas encore mais ces journées de travail marqueront la fin de la Présidence de Christian FOURNIER qui se sera bagarré comme un bon diable aux côtés de notre fédération pour tenter de limiter les effets délétères de la détention sur nos concitoyens incarcérés et les accompagner au plus tôt vers la sortie. Le placement à l’extérieur a sans nul doute été le combat de sa vie professionnelle. Son engagement pour le défendre et le faire valoir a été sans limite. Aussi, il appartient à chacun d’entre nous, autant que faire se peut, de marquer de notre présence notre reconnaissance à son action. Vous espérant nombreux parmi nous,

Click to read more ...

Haut de page