vendredi
juin142019

[CP] Les 41 préconisations de Citoyens & Justice pour la réforme de l'Ordonnance de 45

Citoyens & Justice a rédigé un plaidoyer contenant 41 préconisations pour élaborer le code de l'action sociale, de la Justice civile et pénale des enfants et des adolescents, en vue de la réforme de l'Ordonnance de 45.

Click to read more ...

jeudi
juin132019

12ème assises nationales de la protection de l'enfance

Le JAS et l'ODAS organisent les 12ème assises nationales de la Protection de l'enfance les 4 et 5 juillet 2019 à Marseille...


Professionnels, institutions, enfants, familles : dans un contexte de plus en plus complexe, chacun, à sa place, a plus que jamais un besoin de repères.
Quels sont pour les uns et pour les autres les repères les plus impérieux à consolider, à construire (voire à déconstruire) ?
Du côté des enfants qui doivent être protégés : repères identitaires, affectifs, juridiques, repères du présent et de l’avenir…
Du côté des adultes qui doivent protéger : sens de l’action, cadre de réflexion et d’intervention, outils, référentiels, études d’impact…

 

 

Que recouvrent concrètement ces repères, qu’impliquent-ils ? En quoi leur consolidation et leur convergence sont-elles déterminantes pour que les perspectives ouvertes par la loi du 14 mars 2016 s’avèrent réellement prometteuses pour les enfants concernés et porteuses de sens pour les professionnels ? … et que chacun retrouve de la confiance en son action.

 

 

 

PRÉSENTATION DU FIL ROUGE DES 12ÈMES ASSISES

CÔTÉ PROFESSIONNELS ET INSTITUTIONS, le constat est paradoxal et signe peut-être une période de bascule. D’un côté, le constat est celui d’un désarroi, d’un malaise profond aux causes multiples dépassant la seule question des moyens face à des besoins de plus en plus diversifiés. Des causes qui ont trait aussi et beaucoup à la question du sens, des cadres et outils de réflexion, d’action, d’évaluation... 

D’un autre côté, sur le terrain comme dans les enceintes telles que les Assises, le constat est celui d’une véritable appétence des acteurs de la protection de l’enfance pour aller de l’avant, avec des territoires qui bougent, qui inventent malgré les difficultés…avec un effet booster de la loi de 2016 qui semble redonner un peu de sens. C’est une nouvelle boussole mais qui n’ouvrira de véritables perspectives que si l’on revisite les repères existants ou si l’on fait émerger d’autres repères pour les professionnels et leurs institutions en s’appuyant en priorité sur les attentes des jeunes et des familles.

CÔTÉ JEUNES ET FAMILLES, la perception critique de leur accom-pagnement évolue assez peu ces dernières années malgré l’implication des différents professionnels, les investissements des pouvoirs publics, les différentes réformes. Encore trop de personnes sortant de l’Aide Sociale à l’Enfance déplorent un parcours de vie très difficile à l’âge adulte. Encore trop de personnes sortant de l’Aide Sociale à l’Enfance témoignent avoir souffert de parcours en protection de l’enfance très chaotiques. Et même lorsque le parcours a été perçu comme globalement positif ou “salvateur” (pour beaucoup d’entre eux,faut-il aussi le rappeler), des manques profonds sont pointés par ces “sortants de l’ASE”. Ceux-ci touchent à l’absence ou à la faiblesse d’un certain nombre de repères tout au long de leur accompagnement : repères identitaires, affectifs, juridiques, de situation, de projet, repères du passé, du présent et de l’avenir… Pour les familles en difficulté éducative, un sentiment d’incompréhension, de défiance, de contrôle, prédomine toujours dans les relations avec le travail social. Ce qui rappelle l’importance de développer des démarches de prévention susceptibles d’offrir des repères éducatifs solides et prometteurs, et qui restent aujourd’hui très largement à construire.

Cette consolidation des repères de part et d’autre apparaît d’autant plus indispensable qu’à la difficulté des situations vécues par les jeunes, et à la complexité de la mission de protection de l’enfance, s’ajoutent les effets délétères de certaines caricatures médiatiques qui ne facilitent pas l’appréhension - pourtant indispensable -par la société civile de l’ensemble des enjeux autour de la protection de l’enfance.

 

Lire le programme

 

12ème assises nationales de la protection de l'enfanceThu Jun 13 2019 14:17:00 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
vendredi
juin072019

Ouverture de la 15e édition du Trophée Direction[s] 

Ouverture de la 15e édition du Trophée Direction[s] ! Chaque année, le Trophée Direction[s] met sous le feu des projecteurs les actions innovantes et exemplaires menées auprès des publics par les directeurs et directrices du secteur social et médico-social avec leurs équipes. Le palmarès sera établi par un jury d'experts et de professionnels reconnus. Il sera dévoilé lors de la cérémonie de remise des prix qui se tiendra le 27 novembre prochain à Paris, sous le haut patronage d'Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, de Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des Personnes handicapées auprès du Premier ministre, et de Christophe Itier, haut-commissaire à l’Economie sociale et solidaire et à l’Innovation sociale, avec le soutien de Marie-Anne Montchamp, présidente de la CNSA. Vous pouvez d’ores et déjà vous y inscrire à cette adresse : http://cerubyn2.evenium.net

Click to read more ...

jeudi
juin062019

Communiquer sur la Justice Restaurative

Depuis sa création au début des années 80, Citoyens & Justice s’est impliquée dans la justice restaurative: la Fédération a édité des ouvrages, organisé des travaux de recherche, des journées thématiques... L’implication croissante de ses adhérents dans des actions expérimentales de Justice Restaurative contribue à l’élaboration de la doctrine nationale que l’on souhaite, au regard des pratiques de nos amis belges, mettre en œuvre dans le cadre d’une approche « maximaliste ».

Click to read more ...

jeudi
juin062019

Coup de Projecteur sur Mars 95 : Quand les députés s’engagent dans les ateliers de réparation pénale !

L'association Mars 95 a convié la Député de la 4ème circonscription du Val d’Oise, Madame Naïma MOUTCHOU à venir dialoguer un après-midi avec des jeunes sous main de justice aux côtés du responsable de la caserne des Pompiers de Sannois et du directeur du SIRP de Mars 95, Monsieur Samir LAMOURI.

Click to read more ...

jeudi
juin062019

Circulaire sur la Libération sous contrainte : Nouvelles dispositions en vigueur depuis le 1er juin 2019

Cette procédure introduite par la loi du 15 août 2014 a vocation à développer les sorties anticipées et encadrées et à assortir les fins de peines d’emprisonnement d’une phase de retour progressif à la liberté favorisant l’insertion et la réinsertion des personnes condamnées et la prévention de nouvelles infractions en obligeant le JAP à un examen systématique de la situation des personnes détenues n’ayant pu préparer un projet d’aménagement de leur peine aux 2/3 de leur peine d’emprisonnement inférieure ou égale à 5 ans.

Click to read more ...

mercredi
juin052019

Colloque "Construire la réinsertion dès l'exécution de la peine" à l'occasion des 50 ans de l'Îlot

L'association l'Îlot, adhérente à Citoyens & Justice, organise un colloque sur la réinsertion à l'occasion de ses 50ans. "Construire la réinsertion dès l'exécution de la peine", Comment surmonter les freins, comment activer les leviers ? C’est l’intitulé du colloque organisé le 27 septembre 2019 au Palais du Luxembourg.

Click to read more ...

mercredi
juin052019

Alerte sur les risques d'un crash philanthropique

5 acteurs de la générosité se mobilisent pour défendre le mécénat d'entreprise et alerter le gouvernement sur l'impact de la baisse des dotations aux associations et fondations. Le Mouvement Associatif, France Générosités, l’ADMICAL, le Centre Français des Fonds et Fondations, les Entreprises pour la Cité et l’Association française des fundraisers ont publié le 5 juin 2019 un communiqué de presse visant à alerter sur les risques d’un crash philanthropique.

Click to read more ...

mardi
juin042019

La Fédération Citoyens et Justice apporte son expertise au mensuel Direction[s] sur la Justice des Enfants et des Adolescents

La revue Direction[s] a fait appel pour son numéro de mai 2019, à Jeanne Clavel, alors Présidente de la Commission Justice des Enfants et des Adolescents et à Sophie Diehl, conseillère technique de la Fédération.

Click to read more ...

lundi
juin032019

Les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant 

A l’occasion des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant le 20 novembre 2019, ONG associations et collectifs ont choisi de créer "De la Convention aux actes". L'objectif de cette dynamique inter associative est de donner le plus de visibilité possible à l’ensemble des événements qui pourront être organisés autour des droits de l’enfant en cette année anniversaire. Une trentaine d'associations sont d'ores et déjà membres, dont l'UNIOPSS, l'AEDE, ATD Quart Monde, l'UNICEF, la Croix Rouge etc.

Click to read more ...

jeudi
mai232019

Formulaires de Candidature au Conseil d'Administration de Citoyens et Justice et au Mandat de Président(e)

Citoyens & Justice organise son Assemblée Générale Ordinaire le 27 juin 2019. Nous comptons sur votre soutien et votre présence afin de témoigner du dynamisme et de la mobilisation du secteur socio judiciaire.

Candidature au mandat de Président et au Conseil d'Administration

Comme vous le savez cette année, l'Assemblée Générale élira son nouveau président.
Votre voix compte et est importante dans le cadre de la gouvernance de votre fédération. 


Vous trouverez ci-après les accès aux différents formulaires à nous adresser , si votre association ou vous-même en tant que personne physique adhérente à la fédération souhaitez candidater au mandat de Président de Citoyens et Justice ou au Conseil d'Administration.

 

Élection à la présidence de Citoyens & Justice

Seule une personne physique adhérente à la fédération peut présenter sa candidature pour l'élection à la Présidence de Citoyens et Justice.

Date limite de candidature : 27 mai 2019

 

Élection à la fonction d'Administrateur de Citoyens & Justice

Pour les associations (personnes morales) ou personnes physiques souhaitant être élues lors de l'Assemblée Générale à la fonction d'Administrateur.

Date limite de candidature : 12 juin 2019

Liste des Administrateurs sortants

 

 


S'inscrire à l'Assemblée Générale de Citoyens et Justice du 27 juin 2019

Compte rendu de l'Assemblée Générale du 14 juin 2018

Liste des hébergements & modalités d'accès

Formulaires de Candidature au Conseil d'Administration de Citoyens et Justice et au Mandat de Président(e)Tue Jun 11 2019 16:12:41 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
jeudi
mai232019

S'inscrire à l'Assemblée Générale de Citoyens et Justice du 27 juin 2019

Citoyens & Justice organise son Assemblée Générale Ordinaire le 27 juin 2019. Nous comptons sur votre soutien et votre présence afin de témoigner du dynamisme et de la mobilisation du secteur socio judiciaire.

 

Votre participation aux travaux de la Fédération est capitale pour l'élaboration et la mise en oeuvre des projets actuels et à venir, tant pour nos commissions nationales de travail que dans le cadre du développement de nos actions telles que la justice restaurative, la lutte contre la radicalisation, etc.

Comme vous le savez cette année, l'Assemblée Générale élira son nouveau président.
Votre voix compte et est importante dans le cadre de la gouvernance de votre fédération. 

Nouveauté : Un service de paiement en ligne
(pour le déjeuner) est désormais proposé via la plateforme associative "Helloasso",
plateforme 100 % sécurisée.

Le 27 juin 2019


10h - 13h30
Accueil des participants à partir de 9h30


à la Ligue des Droits de l'Homme,
138 rue Marcadet, Paris 75 018

Métro ligne 12, arrêt Jules Joffrin ou
Lamarck Caulaincourt

 


 

Si vous ne pouvez pas être présent...

Nous vous rappelons qu'en cas de non-participation, votre association ou vous-même avez la possibilité de donner un pouvoir à une autre association présente.

 

Nous nous permettons de vous rappeler qu’une personne physique ou morale ne peut posséder plus de deux pouvoirs et que seuls les adhérents qui sont à jour de leur cotisation peuvent voter. Aussi, nous vous invitons à contacter la fédération pour, d’une part vérifier que la personne physique ou morale de votre choix peut recevoir le pouvoir et/ou d’autre part, vérifier si votre association est à jour de sa cotisation.

Formulaires de Candidature au Conseil d'Administration de Citoyens et Justice et au Mandat de Président(e)

 

Compte rendu de l'Assemblée Générale du 14 juin 2018

Liste des hébergements & modalités d'accès

S'inscrire à l'Assemblée Générale de Citoyens et Justice du 27 juin 2019Fri Jun 28 2019 12:28:41 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
jeudi
mai232019

[DOSSIER SPÉCIAL] Journée Européenne "lutte contre la radicalisation" 2019

La journée européenne concernant la lutte contre la radicalisation, organisée par Citoyens & Justice et le CNLAPS le 2 avril 2019, a remporté une nouvelle fois un vif succès auprès des professionnels venus de secteurs variés, en partageant leurs connaissances sur cette thématique, notamment en matière d'échanges des pratiques avec les experts européens invités par Citoyens & Justice à intervenir lors de cette journée. 

 

La lutte contre la radicalisation : Tous concernés !


Plus de 180 personnes ont assisté à cette journée européenne, 4ème édition dédiée à la lutte contre la radicalisation. Parmi elles, des travailleurs sociaux, des psychologues, des chercheurs, des membres de l’Administration notamment Pénitentiaire et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, des avocats, des visiteurs de prison, des responsables associatifs etc.

Retrouvez ci-après, pour la matinée, les interventions audio et pour l'après midi les interventions vidéo des intervenants....

Marielle Thuau, Vice-Présidente de Citoyens & Justice, et Anne-Marie Fauvet, Présidente du CNLAPS, ont ouvert la journée.

"Cette journée s’inscrit dans la continuité des 3 précédentes qui ont été organisées en 2015 2016 et 2017. L’importance de la problématique de la radicalisation justifie pleinement que nous prenions régulièrement le temps de cette réflexion. Les travaux précédents nous l’ont montré : lutter contre la radicalisation nécessite un travail partenarial, approfondi et questionne sur des sujets essentiels tels que le secret partagé, une des problématiques abordées en 2017…"

Marielle Thuau, Vice-Présidente de Citoyens & Justice

 

La politique française de prévention de la radicalisation

Le Secrétariat Général du Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR), représenté par Claudie Baudino, Chargée de Mission, a présenté la politique française de prévention de la radicalisation.

 

Mise à l'épreuve d'outils d'évaluation et d'accompagnement de personnes en voie de radicalisation

En milieu de matinée, les participants ont pu assister à la restitution de la mise à l'épreuve d’outils d’évaluation et d’accompagnement de personnes en voie de radicalisation.

Ces outils, financés par une Recherche-Action entre l’Association de Recherche en Criminologie Appliquée (ARCA), Citoyens & Justice et le CNLAPS, ont été utilisés notamment au sein des associations APPUIS à Mulhouse et l’AGASEF à St Étienne. Isabelle Depommier, Directrice de l’APPUIS, et Perinne Dubois, Éducatrice (Cellule d’écoute et accompagnement des familles) à l’AGASEF, ont rendu compte de cette expérimentation auprès du public cible.

 L’ARCA était représentée par Erwan Dieu, Criminologue, Chercheur en psycho-criminologie et Directeur de l’ARCA, ainsi que Linda Testouri, Responsable Projets et Formatrice.


La matinée a été clôturée par les interventions de la Direction de l’Administration Pénitentiaire et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, toutes deux représentées par François Toutain, Chef de la mission de Lutte contre la radicalisation violente (DAP), et Delphine Bergère-Ducôté, Chargée de mission, Mission Nationale Veille et Information (DPJJ).

 

 

Témoignages d'experts européens

Cette 4ème édition de la journée dédiée à la lutte contre la radicalisation a cette année pris une tournure européenne. La problématique de radicalisation étant internationale, il est apparu important à la Fédération Citoyens & Justice et au CNLAPS d’échanger sur nos pratiques avec nos voisins Belges et Allemands, et de comparer les différentes politiques menées dans ce cadre ainsi que leur mise en oeuvre sur le terrain.

 

En introduction, Denis L’Hour, Directeur Général de Citoyens & Justice, a remercié les intervenants étrangers qui ont répondu immédiatement présent lors de cette invitation à dépasser les frontières. Il a rappelé la volonté de Citoyens et Justice de promouvoir l’élargissement de l’interministérialité, la collaboration sans frontière des chercheurs, la professionalisation nécessaire des acteurs de terrain sans faire appel à des formations magiques qui s’avèrent ne pas en être. Il a soutenu la nécessité d’accroître le travail en réseau, de prévenir pour protéger et qu’il nous fallait penser des plans à court terme modulables, pluridisciplinaires, sans cloisennement intellectuel, idéologique ou conceptuel. Il a invité les participants de cette table ronde à réagir à ses propos.

 

Dominique Laurent, Cheffe du département Centre contre le radicalisme violent, Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM, Bruxelles), a présenté l’approche du radicalisme en Belgique. Elle explique que cette approche a évolué avec le phénomène et la compréhension de celui-ci, passant d’une approche sécuritaire à une approche multidisciplinaire. Cette évolution entraîne un changement de culture de la part des acteurs concernés, à savoir des services de polices, de renseignement et des services socio-préventifs.

Le Plan R vient donc stimuler la coordination et la coopération entre les différents acteurs/ services énoncés précédemment. Cet outil a pour but de réduire le développement des phénomènes de radicalisation et d’extrémisme violent par une approche multidisciplinaire et grâce à l’échange d’informations entre les parties prenantes. En Belgique, cette approche est structurée via trois plateformes :

  • La Task Force Nationale (TFN) au niveau national,
  • Les Task Forces Locales (TFL) se situant au niveau des arrondissements judiciaires et composé d’acteurs de sécurité locaux (différents services de polices, l’OCAM…) organisé de manière déconcentré,
  • Les Cellules de Sécurité Intégrales Locales (CSIL) à l’échelon local, composées d’acteurs socio-préventifs locaux. Le bourgmestre (l’équivalent du maire en Belgique) a le rôle de régisseur dans la création de ces cellules. Cette dernière plateforme, au plus près des actions de terrain, a l’objectif de détecter de façon précoce les personnes en voies de radicalisation et d’assurer un suivi et un accompagnement, en concertation avec les partenaires énoncés plus haut.

Ces plateformes ont pour outil commun la Banque de Données Commune (BDC) sur laquelle les informations sont centralisées et échangées par les différents services.

Ainsi, le rôle de l’OCAM est donc de coordonner cette approche multidisciplinaire en veillant au respect du rôle et des compétences de chacun des services dans la lutte contre la radicalisation et les extrémismes violents. (A noter que la Belgique est un État Fédéral et que le fonctionnement et les déclinaisons des politiques publiques sont différentes du modèle français)

Philippe Massay, Directeur du Centre d'Aide et de Prise en charge des personnes concernées par les Radicalismes et les Extrémismes Violents (CAPREV) à la Fédération Wallonie-Bruxelles détaille le fonctionnement du centre, la composition des équipes jusqu'aux interventions avec le public radicalisé, notamment avec des détenus volontaires en milieu carcéral.
Philippe Massay préfère parler de désengagement plutôt que de "déradicalisation". Lors de son intervention, il aborde aussi les différents types d'extrémismes et leurs évolutions.

Olivier Vanderhaeghen, Fonctionnaire de Prévention à Molenbeek-Saint-Jean (Belgique) intervient auprès d'un public jeune qui bénéficie d'un accompagnement individualisé. Il explique que les enjeux de désengagement ou de désistance sont liés à l'échelle locale: "la rue est un lieu de socialisation".
Lors de sa prise de parole, il souligne la nécessité d'un cadre déontologique précis, notamment dans la transmission d'information par les professionnels, et préfère utiliser les termes d'"extrémismes violents" plutôt que de "radicalisation".

Sofia Koller, Chargée de Recherche au Conseil Allemand des Relations Étrangères (German Council on Foreign Relations) sur le contre-terrorisme et la prévention des extrémismes violents (Counter terrorism & prevention of violent extremism), explique le fonctionnement des institutions en Allemagne sur la prévention des extrémismes violents. Elle aborde les 3 axes de la politique de prévention du Ministère de l'intérieur Allemand : la standardisation, la professionnalisation, et l'élargissement de la base de connaissance. Elle souligne aussi la nécessité d'une coopération européenne pour répondre à ces problématiques, notamment sur la question des retours de zone de conflit.

Enfin, Virginie Nouaille, Chargée de Mission au CIPDR, a abordé l'évolution de la politique nationale française et sa déclinaison au niveau local, notamment par le biais du dispositif CEPRAF créé en 2014. Elle a évoqué la nécessité de mettre en place une méthodologie, en particulier sur l'échange et la confidentialité des informations. En termes de perspectives, Virginie Nouaille évoque l'importance de la recherche dans le domaine de la radicalisation, en particulier sur l'évaluation des dispositifs en place.

 

L'engagement des deux réseaux associatifs dans la prévention de la radicalisation

Citoyens & Justice et le CNLAPS ont tous deux pu présenter l’engagement de leurs réseaux associatifs dans la prévention de la radicalisation. Pour Citoyens & Justice, Ophélie Villamaux, Chargée de mission, a enquêté sur les associations du réseau Citoyens & Justice qui sont susceptibles de mettre en place des actions de prévention de la radicalisation, et recenser les actions mises en oeuvre par le réseau.

Pour le CNLAPS, Nathalie Bourguet, Coordonnatrice, a présenté les actions des acteurs de la prévention spécialisée. Elle a présenté la Commission CNLAPS « Prévention éducative des radicalisations violentes » créée en 2016. Les représentants de cette dernière ont participé aux différentes commissions pilotées par le CIPDR. Nathalie Bourguet a aussi présenté la cartographie du réseau CNLAPS qui recense les acteurs de prévention de la radicalisation sur le territoire français.

Synthèse de la journée

La synthèse de la journée a été réalisée par Jeanne Clavel, Présidente de la Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents de Citoyens & Justice, et Géraldine Duchemin, Présidente de la Commission nationale Pré sententielle majeurs de Citoyens & Justice. Cet exercice capital a permis de dégager des pistes de réflexions, relever les points de consensus, de comparer cette synthèse avec celle réalisée lors de la 3èmejournée en 2017 et d’ainsi noter les évolutions.

"La radicalisation est certes une affaire de sécurité publique, mais il est clair qu’elle est en lien direct avec notre capacité à intégrer socialement notre jeunesse, et est bien plus qu’une question de religion."

Jeanne Clavel, Présidente de la Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents 

 

Clôture

Enfin, Marielle Thuau, Vice-Présidente de Citoyens & Justice, et Anne-Marie Fauvet, Présidente du CNLAPS, ont clôturé la journée en remerciant les participants, les intervenants, ainsi que les associations pour leur participation à cette journée et leur investissement quotidien sur ces problématiques.

 

 

 

Sofia Koller est chargée de recherche sur le contre-terrorisme et la prévention de l'extrémisme violent au Conseil Allemand des Relations Étrangères (DGAP) basé à Berlin. Elle travaille notamment sur la construction du « International Forum for Expert Exchange on Countering Islamist Extremism » (InFoEx), qui vise à promouvoir l'échange entre praticiens, chercheurs, et décideurs politiques en Allemagne et à l'étranger sur la prévention tertiaire et la 'de-radicalisation'.

Avant de joindre la DGAP, elle travaillait comme consultante en France et au Liban. Elle est diplômée d'un BA en International Relations and Management de l'Université de Sciences Appliqués Regensburg et de la German-Jordanian University à Amman (Jordanie) ainsi qu'un MA en International Conflict Studies du War Studies Departement au King's College London.

 

Dominique Laurent, économiste de formation, est depuis toujours fonctionnaire de l’Etat fédéral belge. D’abord comme Conseillère à la Représentation permanente de la Belgique auprès de l’Union Européenne, elle a ensuite été successivement Conseillère et Directrice de cabinet-adjointe des Ministres de l’Asile et de la Migration, de l’Intérieur et des Transports.

En 2017, Dominique Laurent rejoint l’OCAM – l’Organe de Coordination de l’Analyse de la Menace et devient en mars 2018, Cheffe du département CVE – Countering Violence Extremism - de l’OCAM.

 

Philippe Massay est assistant social et criminologue de formation. Il a été assistant social pour le département d’aide aux demandeurs d’asile de la Croix Rouge de Belgique et dans les centres psycho-médicosociaux de l’enseignement obligatoire.

Après 7 années passées en tant qu’agent de surveillance pénitentiaire, il a travaillé en tant qu’expert radicalisme et conseiller pour l’égalité des chances auprès du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Depuis le 1er janvier 2019, Philippe Massay est le directeur du CAPREV (Centre d'Aide et de Prise en charge des personnes concernées par les Radicalismes et les Extrémismes Violents).

 

Olivier Vanderhaeghen est licencié en Histoire et en Philosophie de l’Université libre de Bruxelles. Il est actif dans le champ socio-préventif depuis 2005 et occupe depuis 2014 le poste de fonctionnaire de Prévention pour la municipalité de Molenbeek-Saint-Jean. Spécialiste en matière de politique publique de sécurité et de prévention, il s’est spécialisé dans la question des extrémismes violents.

Maître-Assistant en Histoire et en Philosophie au sein d’une Haute Ecole à Bruxelles formant des travailleurs sociaux et expert auprès de différents programmes de recherche en Belgique et à l’étranger, il applique et analyse les réponses formulées par les autorités publiques en matière de prévention du radicalisme violent tant au point de vue des méthodologies de prises en charge individuelle que du cadre éthique et déontologique. Il possède plusieurs travaux scientifiques à son actif.

 

[DOSSIER SPÉCIAL] Journée Européenne "lutte contre la radicalisation" 2019Mon May 27 2019 20:27:43 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
mardi
mai212019

Appel à projets 2019 : Fonds de dotation Qualitel

Le Fonds de dotation QUALITEL a ouvert un appel à projets 2019 en faveur du logement des publics défavorisés... Cet appel à projet est ouvert jusqu’au 30 juin 2019. En tant que partenaires associatifs de l’hébergement et de l’accompagnement, cet appel à projets pourrait vous intéresser et vous pourriez bénéficier de ce soutien. Le Fonds de dotation soutiendra d’autre projets en lien avec les 4 catégories d’intervention suivantes : 1. Faciliter l’hébergement et l’accès des personnes défavorisées à un logement décent et de qualité ; 2. Éduquer et former aux bons usages du logement ; 3. Promouvoir la recherche visant à améliorer la qualité du logement (construction, sécurité, santé, respect des équilibres et des milieux naturels, énergies renouvelables, etc.) ; 4. Mettre les outils numériques au service du relogement, de la formation au « savoir-habiter » et de la recherche améliorant la qualité de l’habitat Dans ce cadre, plusieurs autres « prix spéciaux » axés sur des thématiques spécifiques seront récompensés : • Sécurité électrique au sein du logement : rénovation d’installations vétustes, prévention, sensibilisation… (20 000€) • Sensibilisation aux économies d’énergie et/ou à la sécurité du gaz au sein logement (10 000€) • Autonomie & vieillissement : adaptation de l’habitat des personnes âgées et accès aux services d’aide et d’assistance au domicile (25 000€) • Eau & solidarité : sensibilisation aux éco-gestes et amélioration des conditions d’accès à l’eau des populations vivant dans des habitats précaires (10 000€) • Insertion professionnelle & habitat : formations, chantiers d’insertion… (10 000€) • Handicap & habitat : amélioration des conditions de logement de personnes en situation de handicap et de vulnérabilité à Lyon et dans la région rhodanienne (15 000€) • Recherche & transformation des métiers du bâtiment : mutations numériques et évolution des métiers, qualité et performances des espaces, économie circulaire et réemploi (20 000€) • Habitat inclusif : logement intergénérationnel, habitat accessible… (5 000€) • Bâtiment & habitat durable (10 000€) Pourvu d’un budget de 230 000 euros, cet appel à projets permettra de financer plus d’une vingtaine d’initiatives. Par conséquent, n’hésitez pas à les contacter pour l’un ou plusieurs de vos projets. Pour en savoir + : « Appel à projets 2019 du Fonds de dotation Qualitel » Pour candidater : Formulaire en ligne

Click to read more ...

mardi
mai212019

Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents - Prochaine réunion le 26 juin 2019 - Paris

La prochaine Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents se tiendra à Paris, le mercredi 26 juin 2019

au SAF 75 de Jean Cotxet, 34 rue de Paradis 75010, Paris. 

 

Nous vous invitons à vous inscrire dès maintenant !

 

Au programme de cette Commission, 3 temps forts :

 

Un temps d’échanges et d’informations 

  • Actualités de la fédération Citoyens et Justice et des associations (MEAJ, Justice restaurative, réparation pénale) 
  • La Réforme de l’Ordonnance du 2 février 1945 
  • Citoyens et Justice au sein du collectif Cause Majeur !
  • Retour sur la réunion DPJJ / Interfédérale Justice du 24 juin 2019    

 

Un temps de rencontre et d’échanges avec Sylvain Renault et Jean-Yves Orlandi de la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

 

Un temps d’atelier

 

Afin que cette séance de travail soit la plus efficiente possible, nous vous remercions de préparer en amont :  

 

  • Vos attentes, vos besoins mais aussi vos craintes vis-à-vis de la mise en place d’un logiciel d’activité commun SP/SAH,

Vous trouverez à cet égard les observations et préconisations de C&J relatives au futur logiciel Parcours transmises le 2 mai 2019 à la DPJJ, reprenant les remarques du groupe d’échanges de pratiques Nord ainsi que celles que vous avez effectuées lors de la commission nationale JEA du 19 mars 2019.

 

Point agenda !

Assemblée générale Citoyens et Justice : le 27 juin 2019

Commission nationale JEA sur invitation de la Sauvegarde 47 : les 7 et 8 novembre 2019 suite au sondage réalisé sur Doodle.

Commission nationale Justice des Enfants et des Adolescents - Prochaine réunion le 26 juin 2019 - ParisWed May 22 2019 12:12:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
mardi
mai212019

Guide des mesures socio judiciaires : le référentiel Stage de responsabilisation pour la prévention et la lutte contre les violences au sein du couple et sexistes  

En lien téléchargeable ci-après, vous trouverez le référentiel relatif au Stage de responsabilisation pour la prévention et la lutte contre les violences au sein du couple et sexistes qui a vocation à compléter le guide des mesures socio judiciaires.

L’élaboration d’un référentiel nécessite d’identifier, de compiler et d’analyser les pratiques représentatives de l’intervention des associations de notre réseau. C’est ce travail qui a été réalisé par la Commission nationale Pré sententielle majeurs de Citoyens et Justice qui a également souhaité proposer en annexe de ce référentiel des outils pratiques pour la mise en œuvre ou le développement de cette mesure.

 

 

 
 
Guide des mesures socio judiciaires : le référentiel Stage de responsabilisation pour la prévention et la lutte contre les violences au sein du couple et sexistes Tue May 21 2019 16:01:00 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
lundi
mai202019

Appel à projets - " Réveillons la solidarité ! Ensemble, partageons les fêtes de fin d’année "

Appel à projets 2019
Réveillons la solidarité !

Ensemble, partageons les fêtes de fin d'année

Date limite de réception des dossiers de candidature : 

24 septembre 2019

 

La Fondation de France a publier son appel à projets pour l'année 2019 :

" Réveillons la solidarité ! Ensemble, partageons les fêtes de fin d’année "
 

A travers cet appel à projets, la Fondation de France entend soutenir des fêtes de fin d'année originales et  faisant preuve de créativité qui :

  • partagent les responsabilités et les décisions entre organisateurs et personnes isolées ; 
  • favorisent les rencontres entre des personnes d'âges, de cultures et de milieux différents ;
  • identifient, invitent et accompagnent le soir de la fête des publics vulnérables et isolés ;
  • inscrivent dans la durée le lien social créé à l’occasion des réveillons ;
  • prennent en compte l’environnement et la réduction du gaspillage.


Vous trouverez la plaquette téléchargeable en cliquant sur le lien ci-dessous :              

         Réveillons la Solidarité ! 
 

Attention, les candidatures se font en ligne uniquement. Vous trouverez l'ensemble des modalités de candidature de l'appel à projets sur le site de la Fondation de France.
 

N'hésitez pas à contacter la fondation régionale dont vous dépendez pour tout renseignement complémentaire (cf. carte de l'appel à projets).



 

Appel à projets - " Réveillons la solidarité ! Ensemble, partageons les fêtes de fin d’année "Mon May 20 2019 15:49:27 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
jeudi
mai162019

EFRJ Newsflash - Mai 2019 (II)

EFRJ Newsflash
mai 2019 (II) - Edition spéciale Cours d'été CJPE



 

   
 
 
Cours d'été CJPE 
Justice pénale dans une société polarisée


  Une autre grande opportunité à ne pas manquer cet été: la plate-forme pour la justice pénale en Europe  (EFRJ, Europris et CEP) organise le  cours d'été sur la justice pénale  (Barcelone, 2-5 juillet). Jusqu'à 60 professionnels de la prison, de la probation et de la justice réparatrice peuvent assister à cette formation pratique sur "La justice pénale dans une société polarisée". Les formateurs EFRJ animeront une série d'ateliers basés sur des études de cas et des outils pratiques pour la transformation des conflits, le dialogue et l'inclusion sociale, en mettant l'accent sur leur expérience du crime organisé, de la violence politique et des conflits interculturels. Inscrivez-vous maintenant !
 
 
Discours plénier de Christophe Busch
Le premier jour, Christophe Busch présentera le thème " La justice pénale dans une société polarisée ". Busch est en train de finaliser sa thèse de doctorat sur les comportements des auteurs de violences collectives à l'Université d'Amsterdam et suit les études sur le terrorisme à l'Université de St. Andrews. En 2007, il a fondé le Centre pour l'éducation à l'Holocauste et le génocide et en 2015, il a lancé UFUNGU, une organisation en réseau d'experts en radicalisation et polarisation. Il est membre du conseil d'administration du Peace Center Antwerp et président du groupe d'experts sur la radicalisation du département de l'éducation et de la protection sociale.   
Visites de terrain locales
Le programme comprend 8 visites différentes de lieux et de projets innovants. Entre autres, vous pouvez choisir de visiter la Cité de la justice, qui héberge différents palais de justice et autres services connexes, tels que la RJ, les équipes de médiation familiale et de probation, ou la prison pour femmes, où des programmes de réadaptation sont mis en œuvre et où une unité unique accueille les mères et leurs enfants. D'autres visites à Barcelone seront organisées dans l'établissement d'enseignement pour jeunes délinquants, le groupe de coordination du renseignement pénitentiaire et policier et le plan de prévention de la radicalisation communautaire de la municipalité de Hospitalet. En dehors de Barcelone, vous pouvez choisir de visiter le centre pénitentiaire Quatre Camins, construit en 1998 et pouvant accueillir 1594 détenus adultes, et la prison pour jeunes adultes de 18 à 21 ans. Consultez le programme pour une description détaillée des visites et faites votre choix avant de vous inscrire au cours.  
Sessions d'ateliers parallèles
Vous pouvez choisir parmi 3 séries d'ateliers:
  1. Gestion des délinquants extrémistes violents en milieu carcéral , organisé par Europris, l'Organisation européenne des services pénitentiaires et correctionnels;
  2. Faire de l'inclusion sociale dans une société polarisée , organisée par le CEP, la Confédération de la probation européenne;
  3. Conflit en transformation dans des sociétés polarisées , organisé par EFRJ.
Tous les ateliers incluent des présentations frontales et une formation pratique. Les experts invités par l'EFRJ sont Gian Luigi Lepri (Italie) et Hugh Campbell (Irlande du Nord), qui présenteront leurs expériences d'utilisation des approches de la JR dans les cas de violence politique, de crime organisé, de conflits interculturels et de questions de sécurité. Pour plus d'informations sur les ateliers, consultez le programme .
 
 
Informations pratiques
Le cours d’ été se déroulera au Centre d’études juridiques et de formation spécialisée (CEJFE), situé à quelques minutes de marche du centre de Barcelone. Il s'agit d'un organe administratif autonome rattaché au département de la justice du gouvernement catalan, qui a pour mission fondamentale de planifier et d'organiser la formation de tout le personnel du département de la justice de Catalogne. Si vous avez besoin d'un hébergement à proximité, vous pouvez trouver des suggestions d'hôtels proches du CEJFE ici .  
 
 
Moment d'inspiration 
Memorial la Rambla 17A

 
 


 
 

Barcelone est une ville diversifiée et accueillante, qui a trouvé un moyen spécial de préserver la mémoire collective après les attentats du 17 août 2017 à La Rambla. Les jours qui ont suivi les attentats, plus de 12 000 objets et documents ont été laissés sur La Rambla par des personnes de tous horizons. dans le monde entier pour soutenir les victimes et leurs familles. Ces articles ont été soigneusement rassemblés, répertoriés et archivés sur le site Web de Memorial la Rambla 17A . Grâce à ce projet, la mémoire collective de la communauté est préservée et renforcée. Le site Web présente également des photos du 26 août 2017, lorsqu'un demi-million de personnes ont envahi les rues de la ville, déclarant "je n'ai pas peur", luttant contre l'islamophobie et pour la diversité.

 
Partager
Tweet
Vers l'avant
+1
Partager
Copyright © 2019 | Forum européen pour la justice réparatrice, Tous droits réservés. 


Notre adresse postale est la suivante:  [email protected] 

L'objectif de EFRJ Newsflash est de partager des informations sur les événements et les publications sur la JR en Europe et ailleurs. Veuillez noter que EFRJ ne peut être tenu pour responsable de la qualité du contenu.
EFRJ Newsflash - Mai 2019 (II)Mon May 20 2019 15:39:53 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
jeudi
mai162019

Colloque International - "Mécaniques de l'extrémisme violent"

La Sauvegarde de la Seine-Saint-Denis organise les 3 et 4 juillet prochain un colloque international intitulé "Mécaniques de l'extrémisme violent".

Click to read more ...

mercredi
mai152019

VIFFIL: Nouvelles Ressources Documentaires - Mars/ Avril 2019

Nouvelles Ressources Documentaires - VIFFIL SOS Femmes (Mars/ Avril 2019)

Click to read more ...

Haut de page