Pourquoi un certificat d’intervenant socio judiciaire ?

Depuis plus de 40 ans les professionnels du secteur socio judiciaire exercent des mesures (auprès des majeurs et des mineurs) telles que le contrôle judiciaire socio éducatif, l’enquête de personnalité, la médiation pénale, le placement à l’extérieur …. Pour se faire, ils n’ont cessé de se former auprès de Citoyens et Justice pour consolider leurs  compétences.

Aujourd’hui nous voulons que les compétences de ces professionnels soient affirmées et que le métier d’intervenant socio judiciaire soit reconnu auprès des nombreux partenaires du secteur, des employeurs et des intervenants eux-mêmes.

 

Qu’est-ce que le certificat d’intervenant socio-judiciaire ?

Le certificat qu’a créé et qu’expérimente Citoyens et Justice doit permettre aux intervenants socio judiciaires d’obtenir la reconnaissance de leurs compétences professionnelles.

L’employeur peut ainsi valoriser le savoir-faire de ses équipes auprès des magistrats sensibles à la qualité de leur travail, ainsi qu’auprès des partenaires et financeurs locaux.

 

Comment obtenir le certificat d’intervenant socio judiciaire ?

La certification s’inscrit dans un parcours de formation dans lequel l’ISJ devra valider :

5 formations Tronc Commun (TC)

2 Mesures Socio Judiciaires au choix (MSJ)

2 formations Transversales au choix (TR)

Le parcours est progressif et suit le rythme du stagiaire, il n’y a pas de contrainte de temps. Il faut suivre 9 formations (cf. supra).
Depuis 2012, les formations sont validées par un questionnaire d’évaluation des connaissances. Un minimum de 50% au test est obligatoire.
Pour les formations antérieures à 2012, l’attestation de présence suffit (75 % de présence minimum).
Au terme du parcours, le candidat soutiendra un mémoire devant un jury de professionnels. 

 

A qui s’adresse le certificat ?

Vous avez suivi une ou plusieurs formations « Citoyens et Justice » alors, vous êtes déjà dans le processus de certification.

Vous n’avez pas encore suivi de formation mais vous souhaitez le faire, pas d’inquiétude, vous pouvez démarrer votre parcours de formation.

Comme Cloé, Alice et Pierre...

Cloé : J’ai suivi 5 formations du parcours depuis 2002, il m’en reste 4 ?

Oui Cloé, il vous reste 4 formations à suivre, sous réserve de 50% de réussite au test d’évaluation des connaissances vous pourrez vous présenter devant le jury.

Alice : J’ai suivi la formation « Enquête de personnalité » en 2004, à cette date il n’y avait pas encore de tests d’évaluation des connaissances, fait-elle partie du parcours ? Me permet-elle une dispense ?

Oui Alice, elle fait partie des mesures socio judiciaires, et donc elle vous dispense d’une « formation mesure socio-judiciaire » même si elle date de 2004.

Pierre : J’ai suivi 4 formations appartenant au socle « formations fondamentales », en tant que juriste de formation, puis-je obtenir une équivalence sur le module « droit pénal » ?

Oui Pierre, en fournissant à Citoyens et Justice la copie de votre diplôme ; sous réserve qu’il soit égal ou supérieur à un niveau III et corresponde bien au contenu de la formation.

Yohan : Je viens d’intégrer une association socio judiciaire, je n’ai pas encore capitalisé de formations, puis-je m’inscrire dans le processus de certification ?

Oui Yohan, vous pouvez d’ores et déjà suivre des formations répertoriées dans le certificat.

Sacha : Je suis étudiant, je viens d’obtenir une licence de droit, je souhaiterais bénéficier de la spécialisation «d’ISJ ». Puis-je m’inscrire dans le processus de certification ?

Sacha, le certificat d’ISJ ne relève pas de la formation initiale, cependant vous pouvez capitaliser les formations et vous présenter devant le jury final sous réserve de témoigner d’une expérience professionnelle significative en association socio judiciaire.

Cécile : Je travaille depuis 20 dans une association socio judiciaire, je n’ai suivi que 3 formations mais j’ai une bonne expérience professionnelle, puis je demander des dispenses sur certains thèmes.

Oui Cécile, il est possible d’obtenir des dispenses de formation, vous pourrez demander à vous présenter devant le jury sous réserve d’avoir obtenu plus de 50% de réussite au questionnaire de connaissance des formations concernées.

 

Comment identifier les formations qu’il me reste à suivre ?

Sur le site de Citoyens et Justice, dans la rubrique nos formations « mon espace personnel »

Vous pourrez consulter :

  • Votre historique (1)
  • Votre progression vers l’obtention du certificat (2)
  • La liste des formations qu’il reste à valider (3)

 

 

Comment financer les formations, et combien d’heures pour un parcours total ?

Chaque formation dure de 2 à 6 jours. Le parcours total moyen est de 180 à 200 heures selon les choix des modules. Les formations peuvent être financées par le plan de formation de l’employeur, par Pôle emploi ou sur des fonds personnels.
Chaque professionnel peut constituer son parcours à son rythme, sur plusieurs années.
Exemple : En suivant 3 formations par an, vous validerez l’ensemble des modules obligatoires au bout de 3 ans.

 

Les 5 étapes du parcours

 

  1. Consultez et imprimez votre historique de formation via votre espace personnel.

  2. Identifiez les formations qui relèvent du certificat

  3. Complétez votre parcours en vous inscrivant sur les formations relevant du certificat d’intervenant socio judiciaire

  4. Lorsque votre parcours est complet, envoyez à Citoyens et Justice :
    • Copie de votre historique

    • Copie de votre diplôme de formation initiale (niveau III minimum /secteur social/juridique /psychologique) pouvant donner lieu à équivalence.

    • Le cas échant pour les formations antérieures à 2002 : copie des attestations de présence.

    • Envoyez un mémoire de soutenance* 1 mois avant votre présentation devant le jury final

  5. Présentez-vous devant le jury final

*Mémoire de soutenance : Le candidat présentera un document de 15-30 pages maximum dans lequel il exposera un cas réel d’accompagnement socio-judiciaire qu’il aura mené à bien. Il situera le contexte, les spécificités de la mesure et sa place dans la chaine pénale, la problématique du justiciable, son profil, les modalités d’accompagnement qu’il aura mis en œuvre, les résultats du processus d’accompagnement, le rôle des partenaires éventuels, une analyse critique des points positifs et points d’amélioration de son action. En annexe sera présenté l’écrit professionnel destiné au magistrat.

 

Haut de page